Pourquoi ce blog ?

L’histoire relatée sur ce blog peut également vous arriver, vous opérateur qui auriez l’intention d’investir à Madagascar.

On vous livre tel que le dossier complet, toutes les preuves écrites à l’appui, qui seront fournies au fur et à mesure, de cet opérateur qui a passé 140 jours de mandat de dépôt (arrêté le jour de son départ pour la France le 29 juillet 2015) et condamné le 15 décembre 2015 à 2 années de prison avec sursis et 1.500.000.000 Ariary de dommages et intérêts au plaignant (vous avez bien lu 1 milliard cinq cent millions d’ariary soit l’équivalent de 428.572 Euros ).

Pour un simple litige entre associés, le plaignant a fait tout de suite appel au PGCA (Procureur Général de la Cour d’Appel) au lieu du Procureur de la République avec une demande d’arrestation à la clé. Une dizaine de jours après ce dépôt de plainte, un mandat de dépôt a été émis avec écrit en gros sur le dossier « Interdiction d’EVASAN et de LP » EVASAN : évacuation sanitaire, LP : libération provisoire .

Comment se fait il que le plaignant a tout de suite saisi le PGCA, le Procureur Général de la Cour d’Appel qui est un degré supérieur ?

On a besoin de votre aide (Google, le Commissaire aux comptes, les juristes du monde entier, bref vous qui n’acceptez pas de cette injustice) pour que la « vraie justice » soit rendue.

On va mettre en ligne sur ce blog les textes juridiques, les dires des experts du monde entier pour que tous les intervenants aient les mêmes niveaux d’information.

L’opérateur en question a presque tout perdu sauf le droit de vivre, et sa santé est très fragile. Sa force est que la partie adverse a basé sa plainte sur des faux documents

Il compte sur notre aide, sur votre aide