Accueil NEXTHOPE et CISCO depuis novembre 2012

NEXTHOPE et CISCO depuis novembre 2012

La société NEXTHOPE a été créée le 22 novembre 2012,extrait-rcs-nexthope,  le même mois que CISCO a rompu son contrat qui le lie avec la société CONNECTIC Madagascar, ICPA Termination cisco-connectic-termination-notice-1.

Les termes de cet ICPA Termination notice cisco-connectic-termination-notice-1, qui a été envoyé le 21 novembre 2012 est clair : « In addition, unless you are informed otherwise in writing by Cisco Brand Protection, neither CONNECTIC nor any company, entity, or person that is affiliated in any way with you or your company, including but not limited to via common management, ownership or control, or any successor-in-interest to your company should apply for or seek to be registered or reregistered as a Cisco Partner. « 

Dans la société CONNECTIC, les parts sociales sont détenues :
– à 80 % par Solo qui est également gérant de la société CONNECTIC,
– à 20 % par RANARISON Tsilavo Tsiriniaina qui est également directeur exécutif de la société CONNECTIC.

D’après cette lettre de CISCO, cisco-connectic-termination-notice-1 ni Solo, ni RANARISON Tsilavo ne peuvent pas  être CISCO Partner. CISCO a rompu toute relation avec CONNECTIC mais bizarrement a accepté NEXTHOPE comme nouveau CISCO Partner dès le mois de novembre 2012 malgré le fait que RANARISON Tsilavo, ancien directeur exécutif de CONNECTIC est le gérant fondateur de NEXTHOPE extrait-rcs-nexthope.

Sur le site CISCO, on constate que la société NEXTHOPE est bien partenaire CISCO 
alors que son gérant fondateur doit être également frappé par l’ICPA termination de CISCO .

Quel est le rôle joué par l’account manager de CISCO en charge de l’océan indien Alen VENKATASSAMI dans cette affaire pour éliminer CONNECTIC dans le paysage des infrastructures réseau CISCO à Madagascar ?

 

Les salariés grevistes de la société CONNECTIC au mois d’avril 2012 ont rejoint la société NEXTHOPE dont la déléguée du personnel de CONNECTIC, RAKOTOARISOA Lynah qui a été responsable commerciale de DATALINK avant. La boucle est bouclée lorsque les sociétés qui ont travaillé avec CONNECTIC sont devenues les clients de NEXTHOPE

Tout cela malgré le protocole d’accord qui a été  établi par le cabinet MCI et signé par les deux parties  le 12 septembre 2012 qui stipule entre autres la non concurrence par RANARISON Tsilavo en contre partie d’un dédommagement.

Dans un pays normal, on appelle cela de la concurrence déloyale. Les dirigeants de CISCO ne peuvent pas ignorer ce qui s’est passé à Madagascar car avec RANARISON Tsilavo, CISCO a organisé plusieurs CISCO Innovation day, cisco-innovation-day.

On a oublié de vous dire que CONNECTIC a fait l’objet d’une intrusion informatique en 2012 : son système de téléphonie sur IP a fait l’objet d’une écoute. L’adresse IP de l’entité qui a fait l’écoute appartient à la société DATALINK attestation-blue-line-sur-intrusion et une plainte a été déposée au tribunal correctionnel d’Antananarivo connectic-ordonnance-25-sept-14-2.

Les deux témoins de RANARISON Tsilavo dans l’affaire de l’abus des biens sociaux qui a valu cinq mois de détention à Solo et 1.500.000.000Ariary de dommages et intérêts sont RAHARISON Gisèle et RAKOTOARISOA Lynah qui sont toutes les deux des anciennes salariées grévistes de CONNECTIC, avant de travailler chez DATALINK puis rejoindre NEXTHOPE.

Et cerise sur le gâteau, DATALINK s’est occupé de la publicité institutionnelle de CISCO à Madagascar en février 2013.